8 Avril : Journée mondiale des Roms.

Publié le : , par  Odile

La journée internationale des Roms célèbre l’anniversaire de la fondation de l’Union Romani Internationale à Londres en 1971. C’est à cette date que les Roms se sont dotés d’un hymne et d’un drapeau. Les Roms, présents dans la plupart des pays d’Europe, n’ont pas d’état, et n’en revendiquent pas.

Rroms, Tsiganes, Manouches, Gitans, Bohémiens tous ces noms renvoient dans l’imaginaire des français à une population nomade. Pourtant, la plupart de ces communautés sont sédentarisées depuis des décennies et seule la recherche de travail ou les répressions sont à l’origine de leurs déplacements.

La journée internationale des Roms est un moment important pour la reconnaissance de leur culture et pour rappeler leur histoire, particulièrement marquée par l’holocauste dont ils ont été victimes pendant la seconde guerre mondiale. Elle est aussi l’occasion de protester contre le fait que dans toute l’Europe, de nombreux Roms sont encore aujourd’hui discriminés.

A lire

Djelem, Djelem. Une enfance à Marseille.Philippe CONTI
Peuple aujourd’hui disséminé dans toute l’Europe, les Roms ont conservé leurs valeurs, leur langue et leur mode de vie, malgré déracinements et persécutions.
Ce beau livre de photos nous montre leur quotidien.

Paroles à ciel ouvert : recueil de paroles de Roms migrants. Maison des citoyens du monde- Ritimo
Cet ouvrage est issu d’un spectacle théâtral à partir de témoignages recueillis auprès de Roms Migrants installés dans l’agglomération nantaise.

Ces barbelés que découvre l’histoire. Jacques SIGOT
Montreuil-Bellay 1940-1946 : un camp pour les Tsiganes...et les autres.
Comme dans beaucoup d’autres communes en France, la IIIème république de Lebrun décide d’interner les Tsiganes avant que les Allemands n’envahissent la France, et néglige de les libérer après que ceux-ci en ont été chassés.
Pour sa 3ème édition, ce livre très documenté, est toujours une référence de ces pages d’histoire cachées.

A voir

"Liberté" de Tony GATLIF
"Il est des génocides que l’on oublie. Les nazis ont exterminé des centaines de milliers de Tsiganes, la France de Vichy les a internés".
Hommage à ce peuple marginalisé et rejeté par nos sociétés, Liberté porte témoignage d’une culture et d’une histoire.
Tiré d’un fait réel dont le personnage principal fut tout d’abord, déporté à Montreuil Bellay,

"Just the wind" de Bence FLIEGAUF
Ours d’argent au festival de Berlin 2012
A travers le quotidien d’une famille tsigane dans la Hongrie d’aujourd’hui, ce film nous montre, sans misérabilisme, le danger diffus qui menace la famille, la haine qui sourd d’une partie de la société Hongroise.
Même le retour à la nature n’empêche pas la mort de roder....

"Roms en errance" de Bernard KLEINDIENST
Ce documentaire paru en 2005 présente de façon complète les nombreux problèmes auxquels sont confrontées les populations de Roms, Tsiganes et Gitanes vivant dans les campements en région parisienne ainsi que leurs relations avec le monde qui les entoure : les mairies et leurs élus, les services de l’Etat, comités de soutien. Au-delà, c’est une approche des Roms, de leur histoire, de leur vie en campement et de leurs espoirs.

Pour aller plus loin

La longue marche des Roms vers la conquête de leurs droits.
Les Roms "éternels étrangers de l’intérieur" sont victimes de préjugés et de stéréotypes depuis des siècles.
Un dossier très complet sur ritimo

Non les Roms ne sont pas nomades....et autres clichés.
Un article de Cordélia Bonnal du 22 août 2012 sur libération

Nos dossiers

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017