Nouveautés de septembre 2018

Publié le :

Le champignon de la fin du monde
Sur la possibilité de vivre dans les ruines du capitalisme
Anna LOOWENHAUPT TSING ; Les empêcheurs de tourner en rond/La Découverte, 2017
Anthropologue américaine, Anna Lowenhaupt Tsing aborde, en suivant le commerce et l’écologie des matsutakes, l’histoire des modes de vie et des environnements précaires produits par le capitalisme. Les matsutakes sont des champignons qui ont la particularité d’émerger dans des paysages ravagés. Mets de luxe pour les japonais, ils sont cueillis par des travailleurs vivant en marge de la société. Loin d’être un constat pessimiste, cette étude qui parle de la réorganisation écologique et économique entre humains et non humains, est "une leçon d’optimisme dans un monde désespérant" .

Dans l’ombre de la peur
Le Big Data et nous

Michael KELLER ; Josh NEUFELD ; Éditions ça et là, 2017
Au printemps 2004 une sénatrice de l’état de Californie propose un projet de loi visant à protéger les utilisateurs de gmail. Elle est confrontée à la désinvolture des cofondateurs de Google, accompagnés de leur médiateur, Al Gore. Selon lui, la sénatrice, en voulant contraindre Google se trouve "dans l’ombre de la peur" et sa loi risque de faire obstacle au progrès. La loi n’a pas été adoptée. Le journaliste américain, Michael Keller, spécialiste des nouveaux médias et l’auteur de BD, Josh Neufeld ont enquêté pour essayer de comprendre l’enjeu sociétal de cette appropriation de milliards de données personnelles par un petit groupe de géants du Net.

Les droits de l’homme
un combat d’aujourd’hui

Isabelle BOURNIER ; Casterman, 2013
La Déclaration universelle des droits de l’homme date de1948, mais ses principes continuent à être bafoués et les droits de l’homme demeurent une lutte de tous les jours. L’historienne et directrice au mémorial de Caen, Isabelle Bournier, propose un éclairage aux jeunes lecteurs sur la réalité des droits humains.Après un bref rappel historique, elle explore dans une deuxième partie la fragilité de ces droits (dignité, enfant, presse...), avec, pour illustrer leur violation , le portrait d’un enfant, d’un homme ou d’une femme privés de cette liberté. La troisième partie aborde les nouveaux droits à définir qui ne font pas, encore, forcément consensus, mais qu’il faudra mettre durablement en place pour un avenir plus juste (environnement, différence, paix..).

Coquelicots d’Irak
Brigitte FINDAKLY ; Lewis TRONDHEIM ; L’Association, 2016
Les souvenirs de B.Findakly, née à Mossoul en 1959, sont, ici, illustrés par son compagnon L.Trondheim. Par petites touches les auteurs racontent les anecdotes de la vie en Irak d’avant l’arrivée au pouvoir de Sadam Hussein jusqu’à l’invasion du Koweït par celui-ci. Ayant connu l’exil en France, avec humour, B.Findakly nous détaille les bons et les mauvais côté de la vie dans l’un ou l’autre pays. Un récit sensible sur un pays , l’Irak, qui se décompose et que l’auteure voit de plus en plus s’éloigner d’elle.

Adama
L’étrange absence d’un copain de classe

Remedium ; zoom éditions, 2014
L’histoire d’Adama racontée par un copain de classe, met en scène toute une école qui se mobilise pour empêcher l’expulsion d’Adama, jeune ivoirien sans papier, et de son papa. Avec ce récit illustré, simple et clair, les enfants seront sensibilisés au problème des sans-papier, aux causes de la migration et à la mobilisation que cela entraîne chez un bon nombre de citoyens.

Sauvons le climat
Carole STORA-CALTE ; Pipa , 2015.
Enfants 4-8 ans.
Les OUKA sont des créatures magiques et gentilles qui habitent une planète voisine, où ils vivent en parfaite harmonie avec la nature et ses éléments. Un jour trois amis OUKA vont en vacances sur la planète des hommes et s’étonnent de voir que dans les pays où il faisait chaud et beau, le climat est devenu sec ; là où il faisait froid les glaces sont en train de fondre et dans les pays au climat tempéré, c’est-à-dire où il ne faisait ni trop froid ni trop chaud, il y a des inondations. Grâce au pouvoir de leurs arcs-en-ciel magiques les OUKA essaieront de résoudre le problème du climat sur la planète des hommes.

Haytham une jeunesse syrienne
Nicolas HENIN, Kyungeun PARK ; Dargaud, 2016, BD.
Au printemps 2011, le jeune Haytham participe à l’agitation dans son lycée, se joint aux manifestations de rue qui procurent un sentiment de liesse extraordinaire, dans un pays cadenassé par la répression. Son père est un militant de la gauche laïque qui lutte activement contre le régime en place, et il ne tarde pas à être la cible de la police politique, ce qui le mène à fuir vers la Jordanie, puis à obtenir l’asile politique en France. En janvier 2012, sa femme et ses deux enfants le rejoignent. La bande-dessinée montre bien la menace qui plane en permanence, l’omniprésence des espions qui circulent dans la population.

Adivasis meurtris
Eddy SIMON, Matthieu BERTHOD ; La boite à bulles, 2016, BD.
En Inde, le terme Adivasis ("peuple originel") représente l’ensemble des ethnies aborigènes, environ 100 millions de personnes, du centre du pays. Ils sont pacifistes et vivent en quasi-autarcie. Mais, depuis une quinzaine d’années, en toute impunité, ils font l’objet d’une extermination massive. Les raisons sont intemporelles et universelles : corruption, profit personnel, pression des lobbies industriels...
Considéré comme une « sous-caste », le peuple des Adivasis n’a pas voix au chapitre et disparaît en silence, oublié des médias et écrasé par les vagues de la mondialisation d’un pays en plein essor. L’introduction brutale de l’ouvrage est suivie d’un retour en arrière de douze ans, qui va revenir aux origines du conflit

Nous et les autres
des préjugés au racisme
Evelyne HEYER, Carole REYNAUD-PALIGOT ; La Découverte, Muséum national d’histoire naturelle, 2017.
L’ouvrage s’ouvre sur une brève histoire du Musée de l’Homme. Celui-ci s’est inscrit dès l’origine dans le cadre du racialisme. Racialisme et non pas racisme pour Paul Rivet, son premier directeur, qui croyait en la réalité des races biologiques sans pour autant hiérarchiser les races humaines.
Qu’est-ce que le racisme ? Pourquoi le racisme se manifeste-t-il ? Tous les Hommes sont-ils racistes ? Issu de l’exposition « Nous et les autres », ce livre démonte les processus de catégorisation et de hiérarchisation pour mieux comprendre les phénomènes de racialisation et de racisme. Évoluant dans un monde aux multiples visages, nous tendons à ordonner les êtres à partir de critères de différenciation comme le sexe, la couleur de peau, la religion, le statut social. En mêlant approche expérimentale et étude d’exemples historiques, il invite à une appréhension de la situation contemporaine en France.

De Lesbos à Calais
comment l’Europe fabrique des camps

COLLECTIF, Le passager clandestin, 2017, Essai
Entre bidonvilles, campements, centres de rétention et hot-spots, l’encampement transforme les frontières en des espaces de vie et de mise en attente. Le retour des camps en Europe marque un tournant, et nous alerte sur une crise de l’hospitalité qui fait du provisoire et de la mise à l’écart les seules manières de penser la gestion des migrations contemporaines.
Cette étude, consacrée à la question des camps comme nouvelle forme de dispositifs d’accueil d’urgence en Europe, interroge le rôle de ces structures de contrôle des flux et des personnes sur le continent. À travers des enquêtes de terrain, des témoignages et quelques illustrations, elle couvre un champ, depuis l’impact des camps sur les parcours de vie des migrants jusqu’à la manne financière qu’ils représentent pour nombre de sociétés privées en Europe.

Nos dernières acquisitions

AgendaTous les événements